Nightmare

Venez vivre votre pire cauchemar...
 

Partagez | .
 

 À un saut de l'assaut [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aaron Wilson
Je suis un(e) Langue-de-plomb

Poste : Modérateur aux ordres de Ezra !
Emploi/Maison : Ministère de la Magie

Rappeltout
Niveau Riddikulus: 2
Epouvantards vaincus : 0
Peur:
MessageSujet: À un saut de l'assaut [OS]   Dim 7 Juil - 19:40

2 Juillet 2027,
Dîner et cadeaux


« L'homme profite de chaque chose pour avancer. C'est un égoïste. Dès qu'il en a l'occasion, il prend ce qu'il croit lui revenir de droit. Premier arrivé, premier servi. Une dure loi ... animale. Je suis un homme. Je suis un animal. A moi d'être rapide, efficace et prêt à obtenir ce qu'il m'est nécessaire pour mes fins. »
Pensée de Aaron Wilson.


Les présents à la petite sauterie que j'organise sont de parfaits invités. Ils ne mangent pas salement, ils sont bien habillés et bavardent en toute tranquillité. J'ai trié sur le volet des personnes influentes et généreuses, afin que malgré l'incident de ces derniers jours, on puisse toujours afficher dans les journaux des nouvelles mondaines. La vie doit continuer.
La vie doit continuer, certes, néanmoins j'aspire à des conversations autour de ce sujet. Il faut dès maintenant organiser la communauté magique, la rassembler pour ne pas tomber le chaos le plus total. Déjà, certains sont en plein désarroi. Personnellement, j'aurais bien quelques idées, en revanche je ne suis pas sûr d'être assez important pour les exposer. Du moins, pour l'instant. Cette réception m'ouvrira des portes. Même les plus petites suffiront.

J'ai loué une salle des fêtes. Pour éviter d'être dérangé par les nouveaux monstres. J'ai demandé à un bon ami, Eric, d'organiser, avec quelques-uns de ses collègues et également compagnons, un périmètre de défense. Ils sont en patrouille pour ridiculiser les épouvantards qui souhaitent s'incruster à la fête. Hors de question !
Je vous remercie tous d'être venu, entame-je une fois que chacun est placé et installé à sa chaise, dans ce magnifique grand bâtiment prêté par notre confrère, je le désigne avec le bras au bouton de manchette argenté, Monsieur Oglethorpe, qui, nous le rappelons, propose une rencontre exceptionnelle de Quidditch la semaine prochaine, au profit d'une organisation contre l'augmentation abusive des prix des balais sur le marché étranger, notamment en Asie.

Après quelques applaudissements à l'intention de ce monsieur âgé, je continue :
Cela n'est de surprise pour personne, les événements de ces derniers jours sont un problème sérieux, à ne pas prendre à la légère et particulièrement complexe. Nous savons que cela va être très difficile à gérer. Et pourtant, je laisse un suspens, nous sommes Vendredi. Il est hors de question de laisser une difficulté majeure nous empêcher de s'épanouir, simplement une nuit. Demain et Lundi, il sera alors temps d'y repenser.
Mon petit discours, je le conclus en souhaitant à tous de se servir au buffet, de laisser l'alcool couler à flots etc. La soirée commence vraiment à partir de ce moment-là.

La soirée se passe, comment dire, agréablement. Je passe de groupe en groupe pour montrer que je suis là. On m'accoste souvent, on voit que je suis là. Ma participation est essentielle, elle me permet de glisser quelques conseils, quelques messages, disons, subliminaux à des personnalités actives. Peut-être penseront-elles à moi en des occasions pénibles, m'offrant une gloire et une notoriété nouvelle et sublimée.
Avec l'arrivée de l'orchestre tout s'emballe. Les gens arrivent sur la piste, on a repoussé les tables et la lumière assombrit empêcher de distinguer clairement, qui est qui et où. Les sorciers et certains Moldus présents forment une foule compacte, mais où je vous jure qu'il est possible de bouger son popotin sans être entraver par le genou, le coude ou encore l'épaule d'un voisin de « dancefloor »
Les toilettes sont aussi pas mal utilisées. D'ailleurs, j'y suis resté un petit temps. Malheureusement, un petit contre-temps m'a obligé à me cacher là-dedans. Ce n'était pas joli à voir ni à sentir. Il me semble que c'est un gros bémol pour faire impression sur des donateurs ou collègues. Cependant, quand le souci est là, on ne peut l'éviter.



Le cocktail se termine par un dernier verre. Le vin de l'amitié. Après cela, chacun allait pouvoir rentrer chez lui et avoir des souvenirs plus heureux que les prochaines terreurs des épouvantards.
Mes amis, dit-je en levant bien haut mon verre, je vous remercie tous d'être là ce soir. Vous êtes de véritables cadeaux. Et pour vous remercier, en voici, la main tendue et les manches nues, vers des serveurs qui entrent, pour tout le monde.
Je finis de proposer le toast et après les applaudissements, je m'assieds et sirote le vin pétillant. Je pense avoir fait bonne impression avec ces quelques pots-de-vins.
Quant à moi, je me suis fait le plus beau des présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

À un saut de l'assaut [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nightmare :: Londres :: Covent Garden-