Nightmare

Venez vivre votre pire cauchemar...
 

Partagez | .
 

 rurisk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Rurisk Vladoff-Hobb
Je suis un(e) moldu(e)

Poste : //
Emploi/Maison : Etudiant

Rappeltout
Niveau Riddikulus: 0
Epouvantards vaincus : 0
Peur: de l'abandon
MessageSujet: rurisk   Mer 26 Juin - 21:27

Rurisk Vladoff-Hobb
feat. Douglas Booth




Histoire


La mère de Rurisk (Irena Vladof) était une danseuse de l'opéra polonais de Varsovie. Sans être une danseuse exceptionnelle, elle était douée d'une grâce remarquable. Elle avait été choisie, ainsi qu'une dizaine d'autres danseuses de la troupe, pour interpréter une version moderne du Lac des Signes. Après 6 mois de répétitions et d’entraînements, elles étaient prêtes à faire leurs premières représentations à l'opéra de Varsovie. Après un succès indiscutable, le Royal Opera House de Londres décida de financer une année de représentations, dès Mars 2004. Son père (Peter Hobb), interprète pour le compte du gouvernement anglais, était à cette même époque dans une période important pour sa carrière. Un sommet du G20 était prévu à Londres pour 2006 et tous les interprètes commençaient à tenter de se démarquer de leurs pairs. Peter, parlant la plupart des langues et dialectes des pays de l'Est visait, bien entendu, un poste d’interprète anglo-russe.

Peter avait entendu parler de ce fameux opéra polonais qui était venu sur les planches londonienne pour jouer le Lac des Signes. Il avait réussi à obtenir une place pour la première. Cela avait exigé de piocher dans ses économies, c'est qu'un consultant-interprète ne profitait pas d'une très grosse paye. C'est donc lors de cette première londonienne que Peter vit pour la première fois cette danseuse, dont il ignorait le nom. Peter ne put s'empêcher d'y retourner en Mai. La représentation n'était pas aussi exceptionnelle que la première fois, et la salle n'était pas totalement remplie, mais il put encore admirer le talent des danseuses et de la qualité de l'orchestre de l'opéra de Varsovie. Après ce spectacle Peter appela un ami pour aller boire un verre. Il avait bien besoin de se détendre.

L'euphorie de la première représentation dans cet opéra prestigieux qu'est le Royal Opera House passa au bout de deux ou trois semaines. Irena commença alors à profiter de la vie nocturne qu'offrait Londres. Elle ne parlait que très mal l'anglais, mais elle restait avec sa meilleure amie, Svetlana, ce qui suffisait à se sentir bien dans cette ville étrangère.

C'est donc lors de cette soirée que Peter et Irena se sont parlé pour la première fois. Peter avait tout d'abord été intrigué par les deux polonaises et avait commencé à leur parler dans leur langue maternelle. Bien sûr, ce fut une très bonne surprise pour les deux amies, loin de leur pays, pouvoir converser ainsi était réconfortant. Après quelques minutes, Peter sus qu'elles dansaient dans l'opéra qu'il venait de revoir. Quand il comprit qu'Irena était l'un des meilleures danseuses de la troupe, il ne put s'empêcher de la complimenter sur son talent. Le reste de l'histoire, Rurisk n'en connaît que certaines bribes.

Après cette soirée, ses parents s'étaient revus en plusieurs occasions, devenant de plus en plus proches, Rurisk se doute que ses parents ont vite été en couple, et que comme tous les couples, ont vécus plusieurs mois de passion. Cependant sa mère lui avait appris, quand il avait 10 ans, que l'approche du G20 avait créé des tensions. C'est la raison pour laquelle ils n'emménagèrent pas ensemble, mais aussi la raison de la naissance de Rurisk dans un contexte familial particulier. En effet, en début d'année 2006, Peter se concentrait essentiellement sur son travail, et il lui était impensable de fonder une famille et encore moins de devoir déménager dans un  pays étranger, loin de son travail. Mais cela ne les empêchaient pas de s'aimer intensément selon Irena. Peter ne parle, pour ainsi dire, jamais de cette période avec son fils, Rurisk a bien sûr déjà entendu ses parents en parler, mais jamais il ne sut ce qu'avait ressenti son père à cette époque.

C'est à ce moment là, en Février 2006, juste avant d'être obligée de rentrer en Pologne faute de passeport, que sa mère fit le choix égoïste mais réfléchi de mentir à Peter. Elle décida de porter l'enfant de l'homme qu'elle aimait plus que tout et qu'elle ne pensait jamais revoir. C'est donc avec l'espoir de la naissance future de son enfant et pleine de chagrin qu'elle fut forcée de rentrer chez elle, après des adieux forcément très douloureux. Ni sa mère, ni son père ne parlent de ce moment, à croire que l'évoquer réveillerait le passé. Rurisk a vu sa mère pleurer de nombreuses fois dans sa vie, il peut donc aisément s'imaginer ce par quoi sa mère est passée, mais l'image de son père exprimant sa tristesse lui est impossible.

Ayant peur de la réaction de Peter, Irena n’annonça l'existence de Rurisk qu'à sa naissance, au moyen d'une lettre sobre et concise. Irena ne pouvait croire que Peter ai envie d'être père. Rurisk ne connu l'existence de son père que pour son 10ème anniversaire. Jusque là, Irena avait toujours caché puis renvoyé les nombreuses enveloppes contenant de l'argent, il était hors de question d'accepter de l'argent pour servir de simple nourrisse, s'il voulait vraiment élever son enfant, il pourrait au moins venir le voir ou l'appeler!

Rurisk vivait donc une vie simple, sa mère subvenant à leurs besoins grâce à son travail de danseuse et parfois des petits boulots, dans le but de lui offrir tout ce dont il aurait eu besoin. Lui, se serait contenté de vivre avec sa mère, pour qui il entretenait la maison en rentrant de l'école. Il préparait aussi les repas, avec des apports calorique précis pour sa mère, elle avait absolument besoin de rester une danseuse parfaite. Pendant les vacances Rurisk sortait avec ses amis. Comme tous les enfants de son âge, il s'amusait à errer dans des entrepôts  abandonnés ou bien en explorant des lieux à sinistre réputation. Par chance, il n'attira pas d'ennuis à sa mère.

C'est donc le 14 octobre 2015 que Rurisk eu connaissance de l'existence de cette personne qui est son père et le rencontra. C'est en entendant sa mère se disputer en anglais avec un étranger à la porte de chez eux qu'il vînt voir qui pouvait bien mettre sa mère dans une telle rage mêlée de détresse. L'homme à la porte était bien habillé, un costume noir des plus sobres, des cheveux qui commençaient à se clairsemer, d'un calme apparemment parfait. Pourtant le ton de sa voix ne laissait aucun doute, il était déterminé à trouver ce qu'il était venu chercher, peu importe ce qu'Irena pouvait bien faire pour l'en empêcher. Quand l'homme en costume vit Rurisk, de nombreuses émotions transparurent sur son visage pourtant si contrôlé l'instant d'avant. Rurisk y vu défiler tout d'abord de la perplexité, puis de la surprise, avant de voir son visage se détendre et enfin devenir froid et brut. Après un bref échange entre les deux adultes, Irena lâcha prise et laissa rentrer l'homme en costume. Il vînt droit sur Rurisk, d'un pas implacable, s'arrêta juste devant lui, puis s'approcha pour mieux le voir. Après ce qui parut être plusieurs minutes, l'homme tendit une main vers l'enfant et dit dans un polonais impeccable mais emprunt d'un très léger accent: « Bonjour, je m'appelle Peter. Je suis ton père. Joyeux anniversaire Rurisk. ». Sans bien comprendre ce qu'il se passait, l'enfant avait serré cette main et se retrouvait, il ne savait trop comment, dans les bras de cet étranger.

Après cette présentation quelque peu hors norme, Peter s'imposa en tant que père de famille et pris l'éducation et la scolarité de son fils. Peter ne vivait pas pour autant en Pologne, son travail lui permettait alors de passer les voir régulièrement, mais les visites ne dépassaient que très rarement la semaine.

Rurisk rentra donc dans une école anglaise privée. Il avait un esprit curieux et ouvert à tout. Choisir son orientation professionnelle fut alors très compliqué. Chaque année il essayait de nouvelles spécialité. Mathématique, philosophie, physique, informatique, sciences du vivant et sciences sociales, tout ce qui était nouveau pour lui et qui requérait de la réflexion. La philosophie l'avait déçu quand il vît qu'on ne lui demandait pas de construire un raisonnement, mais de synthétiser les pensées de personnes célèbres pour en détourner le sens. Les mathématiques se révélèrent trop abstraites. Les sciences sociales finirent par l’ennuyer. Les sciences du vivant le passionnèrent longtemps, avant qu'il comprenne que beaucoup de principes enseignés n'avait aucuns sens à l'heure actuelle. Finalement, seule l'informatique, où chaque ligne avait un sens défini et inaltérable, le séduit définitivement.

Au cours de sa Licence, sa mère fit une mauvaise chute lors d'un ballet. Pendant deux semaines, son genoux droit lui faisait si mal qu'elle ne pouvait plus sortir de la maison. Après un mois de repos, elle repris son activité de danseuse. Elle repris petit à petit, ne faisant pas attention à la légère douleur lancinante après ses représentations et répétitions.

Après un an où Irena se plaignait régulièrement de son genou qui la portait mal, Peter réussit à l'emmener consulter un spécialiste londonien. Rurisk était resté au pays, aucun d'eux ne pensait qu'Irena serait forcée de rester à l’hôpital. Une rupture du ligament croisé avait été diagnostiqué. Irena avait trop forcé sur cette blessure, et elle allait devoir subir des opérations et être allitée pendant des mois dans le mince espoir de pouvoir continuer à exercer sa profession.

Voilà la raison da la présence de Rurisk à Londres.
Cela fait 2 mois qu'il a rejoint sa famille. Il loge chez son père, mais ne s'y sent toujours pas chez lui. Il est censé reprendre ses études à la rentrée. Il ne sait même pas dans quelle école il est inscrit, ni le domaine exact, il avait laissé son père faire. Son rôle de père lui tient beaucoup à coeur même si Rurisk pense qu'il s'y prend mal. Enfin, qu'est-ce qu'il peut bien connaître aux relations père-fils...

Il va falloir se faire à l'idée qu'il va rester dans cette ville pendant quelques temps.
Ϟ Date de naissance : 14/10/2005
Ϟ Nationnalité : Anglo-polonaise
Ϟ Moldu
Ϟ Profession : Etudiant
Ϟ Particularité : void* NULL;
Physique & Caractère


Ϟ Age : 21
Ϟ Corpulence : normale
Ϟ Couleur des yeux : gris
Ϟ Couleur des cheveux : châtain
Ϟ Signe distinctif ? ...

D'un naturel plutôt discret, mais très vif d'esprit.
Il pourra rester longtemps à une table sans ouvrir la bouche mais en écoutant tout. C'est la meilleure façon, selon lui, de ne froisser personne. La plupart des sujets de discussions pourront le passionner, même s'il n'a aucune notion dans le domaine de ce sujet.
Rurisk a aussi beaucoup d'empathie, ce qui fait que beaucoup de personnes l'apprécient facilement. Mais il vit depuis toujours da sa petite bourgade polonaise. La seule fois où il en était sorti, c'était quand il allait à l'école que son père lui payait. Mais il rentrait tout les soirs chez lui.

Maintenant, il se retrouve dans un pays étranger, avec une langue différente et des coutumes différentes. Parler de barrière serait peut être exagéré, mais Rurisk est facilement catalogué comme étant un étranger. Malgré ses cours de bonne qualité, son accent le rend différent.
Il aimerait être simplement lui même, ne plus être "l'étranger" au milieu d'étrangers.


Votre plus grande peur

«Peur de l'abandon »

Rurisk a vécu longtemps presque exclusivement pour sa mère. Depuis son accident et son hospitalisation à Londres, il a peur de la perdre. Bien sûr sa vie ne risque rien, mais il sent qu'elle s'éloigne de lui en même temps qu'il prends lui même goût à la vie londonienne.

S'imaginer devoir vivre seul, pour lui même exclusivement lui provoque une sorte de peur mélangée à du dégoût de soit. Vivre dans le but d'aimer et d'être aimé en retour, ne correspond pas à sa vision de la vie.  
Derrière l'écran

Ϟ Pseudo : Brisemotte
Ϟ Age : 23
Ϟ Niveau RP ? noob
Ϟ Comment as-tu connu le forum ? traîné de force par l'admin
(c) CREDIT fiche - Never-Utopia & Daph & Loun-Ao
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

rurisk

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nightmare :: Grimoires :: Carte d'identité magique :: Fiches validées-