Nightmare

Venez vivre votre pire cauchemar...
 

Partagez | .
 

 Hermione Jean Weasley - Miss je-sais-tout [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hermione J. Weasley
Je suis un(e) employé(e) du Ministère

Emploi/Maison : Directrice du département de la Justice magique

Rappeltout
Niveau Riddikulus: 2
Epouvantards vaincus : 0
Peur: de l'échec et de voir ses proches mourir sous ses yeux
MessageSujet: Hermione Jean Weasley - Miss je-sais-tout [Terminé]   Dim 29 Sep - 10:43

Hermione J. Weasley
feat. Ellen Pompeo



Histoire


Hermione Jean Granger est née le 19 Septembre 1979 de parents moldus, Wendell & Monica Granger, dentistes de profession, résidant à Londres. Au cours de son enfance, la jeune fille se démarqua rapidement des autres élèves à cause de sa grande intelligence et de sa maturité. Vers l'âge de cinq ans, ses parents lui payèrent des cours particuliers de piano. Elle apprit à en jouer avec une certaine dextérité et un certain talent. Depuis, cet instrument est resté son préféré, une manière de pouvoir ressentir des émotions et les faire partager. A ses yeux, il s'agissait d'une autre manière d'exprimer certaines choses, d'y déverser son trop plein d'émotions, y compris sa tristesse tout en partageant son intérêt pour la musique avec ceux qui seraient susceptibles de l'écouter.

Considérée comme une élève surdouée, Hermione se retrouva vite à l'écart de la société. Puisqu'elle ne se comportait pas comme les autres, elle fut rejetée par ses camarades, victime à la fois d'intolérance, de moqueries et d'insultes qui forgèrent son caractère. Froide, prétentieuse, arrogante, hautaine et condescendante, celle-ci traitait les autres enfants avec un certains mépris en les prenant de haut, du moins en apparence. Puisqu'elle se sentait inadaptée, Hermione dissimula ses faiblesses et fit de son mieux pour maintenir les autres à bonne distance. Tout cela n'était qu'une façade dissimulant une petite fille gentille et généreuse, quelqu'un d'extrêmement sensible qui demeurait incomprise. Très secrète et solitaire, la fillette préférait de loin se plonger dans ses livres et ses études. Elle apprit ainsi à s'échapper de la réalité, à donner un sens à sa vie, à compenser un certain manque affectif, à rêver et à vivre au travers des récits qu'elle dévorait avec le plus grand acharnement, car sa soif de connaissances était sans limite. Tout aussi surprenant que cela ait pu paraître, Hermione rêvait d'être une princesse épousant un véritable prince charmant, de rencontrer l'homme parfait qui viendrait l'enlever à ce monde qui ne voulait pas d'elle.

A l'âge de sept ans, certains phénomènes étranges se produisirent. A l'occasion de certaines colères ou déceptions, des ampoules éclatèrent, des livres virevoltèrent d'un coin à un autre de sa chambre, des objets atterrirent directement dans ses mains. Ses parents ne voulurent pas la croire. Tout cela avait forcément une explication banale. Hermione non plus ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Quelque part, elle se disait qu'elle devait sans doute devenir cinglée, qu'elle prenait un peu ses désirs pour la réalité ou qu'elle devait être victime de surmenage. Pourtant, tout changea le 19 Septembre 1990. Ce jour-là, Hermione fêtait ses onze ans. Deux étranges personnages vêtu d'une étonnante façon vinrent frapper à la porte du domicile des Granger. Tout deux se présentèrent comme des fonctionnaires travaillant pour le compte d'une école pour surdoués. Tout d'abord, les Granger accueillirent ces deux personnages avec une certaine méfiance. Ils n'avaient pourtant pas fait appel à eux... à moins que l'école privée d'Hermione se soit renseignée à leur place ? Curieux... La méfiance s'intensifia lorsque les deux étranges personnages se mirent à parler d'un Ministère de la magie et d'une certaine école de sorcellerie nommée Poudlard. Là, s'en fut trop. Monsieur Granger allait mettre un terme à leur conversation lorsque l'un des deux étranges visiteurs fit usage de la magie afin de mettre un terme à ce que Wendel prenait déjà pour une désagréable plaisanterie et peut-être pour une tentative d'enlèvement. Les deux sorciers firent de leur mieux afin de convaincre les parents d'Hermione qu'ils avaient l'habitude de ce genre de choses, de gérer le scepticisme de ceux qui apprenaient du jour au lendemain que leur enfant était doté de talents magiques et qu'un monde complètement différent du leur existait bel et bien au-delà des limites de leur compréhension.

Les parents d'Hermione acceptèrent plutôt facilement les dons exceptionnels de leur fille unique, bien qu'ils voyaient d'un mauvais oeil l'idée de faire usage de la magie au quotidien. Les employés du Ministère remirent à Hermione une lettre en provenance de l'école de sorcellerie Poudlard, rédigée par un certain professeur Minerva Macgonagall et comportant une liste de fournitures à acheter pour la rentrée prochaine. L'entête portait l'emblème de l'école, sa devise ainsi que le nom de son Directeur, le professeur Albus Dumbledore. Bien qu'elle eut du mal à l'accepter, elle du se rendre à l'évidence que ces drôles de manifestations incontrôlées étaient bel et bien le signe irréfutable d'un talent particulier, quelque-chose qui l'a rendait encore plus exceptionnelle. La fillette semblait déjà se faire une joie à l'idée de rejoindre cette école tandis que l'espoir de se faire des amis dans le monde magique et de découvrir des tas de choses fascinantes et extraordinaires se raviva tel un phénix renaissant de ses cendres. Hermione eut l'impression que sa vie devenait une véritable aventure, le genre de récit que l'on ne pouvait vivre que dans les livres. Complètement subjuguée par la nouvelle et par ce merveilleux cadeau qui tombait pile le jour de ses onze ans, Hermione bombarda de questions les employés du Ministère qui firent de leur mieux pour répondre à son étonnante soif de connaissances. C'est ainsi qu'elle entendit parler pour la première fois du chemin de traverse, de l'hôpital St-Mangouste, de baguettes magiques, du Poudlard Express, des quatre maisons, de Harry Potter et d'une certaine menace connue sous le nom de Vous-Savez-Qui.

Bien que les Granger acceptèrent de se plier au Code international du secret magique, ceux-ci accompagnèrent leur fille sur le chemin de traverse afin de procéder à certains achats. Hermione était aussi excitée qu'une puce tandis que ses parents n'en croyaient pas leurs yeux ébahis. Le chemin de traverse ne ressemblait ni à un parc d'attractions ni à un conte de fées. C'était une réalité et leur fille faisait désormais partie de ce monde. Wendel et Monica ne purent que se sentir extrêmement fiers. Une petite si intelligente et si extraordinaire... Quant à Hermione, tout était nouveau, merveilleux, mystérieux. Un monde nouveau s'offrait à elle. Rapidement, elle dévora l'ensemble de ses livres avec passion à tel point qu'elle prit une avance considérable sur les élèves de son âge puisqu'elle en profita pour lire d'autres ouvrages pour sa culture personnelle. Son livre préféré resta sans conteste " l'Histoire de Poudlard " qu'elle lisait et relisait dés qu'elle en avait l'envie. La veille de son entrée, Hermione ne tenait plus en place. Elle était à la fois terriblement excitée et angoissée à l'idée d'être envoyée dans la mauvaise maison qu'elle n'en ferma plus l'oeil de la nuit. Elle n'arrêta pas de marmonner toute seule, de vérifier ses affaires, de relire certaines choses afin d'être certaine "d'être comme il fallait". La fillette voulait aller à Gryffondor, même si Serdaigle ne semblait pas mal du tout. Secrètement, elle espérait ne pas finir à Poufsouffle ou bien encore à Serpentard. Quelle idée ! Le problème c'était qu'il n'y avait rien à réviser. L'angoisse !!

Une fois arrivée à la gare de King Cross en cette fin de matinée du 1er Septembre 1991, Hermione traversa le pilier qui la conduisit jusqu'à la voie neuf trois quart. Tandis que le Poudlard Express faisait route en direction de sa nouvelle école, le crapaud de Neville Londubat s'échappa du compartiment dans lequel elle se trouvait. C'est en le cherchant qu'Hermione fit la rencontre d'Harry Potter et de Ronald Weasley pour la première fois. Le garçon à lunettes ne lui fit pas grande impression, mais il semblait plutôt sympathique. Quant au rouquin qui lui tenait compagnie, vu ses mauvaises manières et sa familiarité, elle ne lui prêta guère d'attention. Hermione ne semblait pas vraiment l'apprécier et visiblement c'était réciproque. Malgré tout, la jeune fille était toujours résolue à se faire des amis. Les sorciers devaient forcément être différents des moldus ! Elle avait donc toutes ses chances !

Lors de la répartition, le choixpeau magique mit quatre minutes et trente secondes à répartir Hermione dans l'une des quatre maisons. Trente secondes de plus et elle aurait été considérée comme un choixpeau flou, une élève trés difficile à répartir, quelque-chose de rare. Sans le savoir, la fillette venait de se trouver un nouveau point commun avec le professeur Macgonagall. Quant à Neville Londubat, lui aussi fut très difficile à répartir puisque le choixpeau mit cinq minutes à se décider. Au départ, le choixpeau estimait qu'Hermione aurait eu grandement sa place chez Serdaigle, mais son caractère des plus affirmés, le courage qu'elle avait démontrée, sa force morale, son désir de figurer parmi les meilleurs en rejoignant les Gryffondor, finit par faire basculer la décision du Choixpeau en faveur de la maison gérée par le professeur Macgonagall. Très satisfaite d'avoir passé "le test" avec succès, Hermione alla fièrement s'installer à sa table, un large sourire sur les lèvres, attendant avec impatience la suite des évènements et ses premiers cours. Quant à Harry et Ron, eux aussi furent envoyés à Gryffondor. Génial, non ?

Ses débuts à Poudlard furent particulièrement brillants, mais son caractère, son statut de Miss "je sais tout" et de "chouchou du prof" l'empêchèrent de se faire des ami(e)s. Lors de leur premier cours de balai, Hermione mit en garde Harry de ne pas se laisser entrainer dans les provocations de Drago Malefoy, sans toutefois y parvenir. Au contraire, Harry fit ce jour-là la démonstration de son talent de vol en récupérant le rapeltout de Neville que Drago s'était décidé à jeter non loin de la fenêtre du professeur MacGonagall. Ainsi, au lieu de subir une punition, cette dernière le présenta au Capitaine de l'équipe de Gryffondor, un certain Olivier Dubois, qui l'intégra aussitôt en qualité d'Attrapeur. Cherchant à se faire des amis, Hermione rendit service à Harry, à Neville et même à Ron, notamment en potions, car elle estimait que le professeur Rogue était un peu trop souvent sur leur dos sans avoir de motif valable.

Un autre soir, Hermione tenta de dissuader Ron et Harry de répondre au duel fixé par Drago en haut de la tour d'Astronomie afin que Gryffondor ne soit pas pénalisé dans la course du trophée des quatre maisons. Au lieu de les laisser se débrouiller ou de prévenir quelqu'un pour les dénoncer, Hermione décida de les suivre et se retrouva mêler dans une course poursuite avec le concierge de l'école, Argus Rusard. Le duel était en réalité un piège destiné à faire expulser Harry de Poudlard. C'est lors de cette course poursuite que nos trois compagnons tombèrent presque par hasard sur l'entrée du troisième étage et sur la porte qui, une fois ouverte, les menèrent jusqu'à Touffu, le chien à trois-têtes qui appartenait à Hagrid. Ainsi, lorsque ceux-ci parvinrent à lui échapper, Hermione en conclut que ce chien ne pouvait être là par hasard et qu'il devait protéger quelque-chose d'important, expliquant pourquoi ce couloir était interdit d'accès.

Le jour d'Halloween, Hermione fit de nouveau l'illustration de son talent magique en parvenant à exécuter le sortilège du Wingardium Léviosa du premier coup et bien avant tout le monde. Ayant eu au passage une prise de bec sur la manière de procéder avec Ron, celle-ci dû subir ces moqueries lorsque ceux-ci quittèrent le cours du professeur Flitwick. Blessée et humiliée, Hermione se réfugia dans les toilettes des filles et ne fut plus vu de toute la journée, y compris lors du banquet. Justement, le dîner fut l'occasion pour le professeur Quirrel de faire irruption dans la Grande-Salle hurlant contre qui voulait l'entendre qu'un Troll s'était échappé et se trouvait en liberté dans les cachots. Lors de l'évacuation des élèves, Ron et Harry se rappelèrent que Hermione, elle, n'avait pas été mise au courant et décidèrent d'aller la chercher.

Or, à leur arrivée près des toilettes des filles, le Troll y pénétra et tomba sur la jeune fille en pleurs, inconsciente qu'un danger venait de lui apparaître. Les efforts combinés de Ron et Harry eurent raison du monstre, lorsque sa propre massue fut retenue en l'air par le sortilège de lévitation de Ron et retomba lourdement sur le crane de l'affreuse bête. Ce n'est que lorsque le professeur Macgonagall exigea une explication que la petite fille prit sur elle la responsabilité de toute faute, sauvant ainsi Ron et Harry d'une punition. Cet acte finit de lui valoir la reconnaissance et leur amitié alors que jusqu'ici toutes ses tentatives s'étaient soldés par des échecs.

Lors du premier match de quidditch, le balai de Harry fut détourné par un maléfice inconnu et celui-ci l'emporta de plus en plus haut en cherchant à le faire tomber. Dans les tribunes, Hermione vit le professeur Rogue formuler des incantations en regardant fixement son meilleur-ami. Elle se dirigea vers lui pour le déstabiliser et envoya une de ses flammes-bleues (une de ses spécialités) directement sur sa robe qui prit aussitôt feu. Le feu éteint, Harry reprit le contrôle de son balai et Gryffondor gagna le match. Comme Harry, Ron et Hermione eurent l'occasion de boire un thé chez Hagrid, ils finirent par apprendre que l'objet que celui-ci était allé chercher à la banque des sorciers "était une affaire entre Dumbledore et Nicolas Flamel".

Les recherches d'Hermione en bibliothèque portèrent leurs fruits après un long moment de disette, lorsque Harry se rappela qu'il avait déjà entendu parler de Flamel par le biais d'une carte de chocogrenouille. Flamel ayant été un célèbre alchimiste pour avoir conçu la pierre philosophale, nos trois élèves de Gryffondor comprirent que le chien à trois-têtes était le gardien de l'entrée menant directement à la pierre. Puis, ce fut l'épisode de l'oeuf de dragon. Hagrid venait de gagner cet objet lors d'une partie de cartes dans un pub sans connaitre l'identité de son ancien propriétaire. Ne pouvant le garder au risque de mourir ou d'être arrêté pour avoir enfreint la Loi, Harry, Ron et Hermione projetèrent de se servir de la cape d'invisibilité qu'Harry venait de recevoir à Nöel afin de déplacer l'oeuf en haut de la tour d'astronomie pour que Charlie Weasley, l'un des frères ainés de Ron, puisse venir le chercher et l'emmener en Roumanie (Charlie élève des dragons là-bas). Malheureusement, Drago traînait lui aussi dans les parages et se décida à les dénoncer auprès du professeur Macgonagall. Ce soir-là, Gryffondor perdit 150 points (50 points chacun) et Serpentard 50 points. De plus, les 4 elèves furent contraints d'effectuer une retenue dans la forêt interdite en compagnie de Hagrid.

Bien plus tard, juste après les examens de fin d'année, décision fut prise par le trio de pénétrer dans la salle interdite du troisième étage afin d'empêcher le professeur Quirrel de voler la pierre philosophale. Lors de cette occasion, Hermione sauva la vie de Harry et surtout celle de Ron puis elle trouva la solution à l'énigme du professeur Rogue. Quant au rouquin, celui-ci démontra un grand courage. Intelligent, il parvint à remporter la partie d'échecs géantes et se décida à se sacrifier afin de permettre à Harry de parvenir à son but. Dans le monde magique, on disait souvent que lorsque des sorciers risquaient leur vie ensemble ou que l'un sauvait l'autre d'une mort certaine, un lien magique se tissait entre eux, quelque-chose qui les unissaient pour la vie. Et bien, ce fut exactement ce qui se produisit ce soir-là. Le trio avait agi en équipe. Chaque individualité avait apporté son talent au service des deux autres. Ce soir-là, ce fut aussi l'occasion pour Hermione d'apprendre qu'il existait des choses plus importantes dans la vie que les livres, l'intelligence ou l'ambition... le courage et l'amitié par exemple. C'est également à partir de cette soirée que quelque-chose se passa entre Hermione et Ron bien qu'ils ne le réalisèrent pas. Ron etait peut-être maladroit, doté de mauvaises manières, peut-être ne ressemblait-il pas au prince-charmant, mais son coeur était pur et il lui avait sauvé la vie contre le troll. Son humilité, son courage, son sens du sacrifice et sa force marquèrent la fillette bien plus que les propres actions de Harry. Ce soir-là, Hermione paya sa dette. Tout trois s'étaient comportés en héros. Une sacrée aventure !

En deuxième année, Hermione joua un rôle déterminant dans la découverte de la chambre des secrets avant de se faire elle-même pétrifiée par le basilic. Entre-temps, celle-ci aura eu l'occasion de concocter du Polynectar, mais son usage aura un effet plutôt inattendu sur elle : en effet, ce n'etait pas des cheveux humains (ceux de Millicent Bullstrode, de Serpentard) qu'elle avait récupérée, mais des poils de chat ! C'est aussi l'année où la soeur de Ronald, Ginevra (Ginny) fut envoyée à Gryffondor et où Miss je-sais-tout fut rammenée à la vie grâce à un philtre de mandragore.

En troisième année, la fillette décida de s'offrir un cadeau sur le chemin de traverse : c'est ainsi qu'elle fit l'acquisition d'une magnifique boule de poils oranges, un chat persan à demi-fléreur prénommée Pattenrond. Lors de son retour à Poudlard, celle-ci se vit confier dans le plus grand secret un retourneur de temps par le professeur MacGonagall.  Le Ministère imposa la présence des détraqueurs autour de l'école sans toutefois en préciser les raisons. Elle en profita pour prendre un maximum de cours (alors que les emplois du temps normaux ne le permettaient pas), ce qui finit par l'épuiser presque totalement au bout d'un moment. Malgré tout le travail qu'elle avait et la fatigue qu'elle avait accumulée, elle aura tout de même trouver le temps afin de monter la défense de Buck, accusé à tort par Malefoy. Cette année-là, Hermione aidera Harry a remonté le temps, à sauver Buck d'une exécution. Elle libéra Sirius d'un emprisonnement injuste. Ce fut aussi l'année où le professeur Remus J. Lupin enseigna la Défense Contre les Forces du Mal à Poudlard et où Hermione finit par découvrir son secret.

Durant l'été 1994, Hermione assista à la finale de la 422 ème coupe du monde de Quidditch entre l'Irlande et la Bulgarie (en compagne de Harry et de la famille Weasley, à l'exception de Molly) où elle fut outragée par le sort réservé à Winky, un elfe de maison. Ce fut à cette occasion qu'elle se découvrit une passion pour la défense des droits des elfes et qu'elle fonda une association : la Société d'Aide à la Libération des Elfes de maison (S.A.L.E.). Cette année-là vit l'arrivée du Tournoi des Trois Sorciers, mais aussi celle de délégations provenant de deux autres écoles prestigieuses : Beauxbatons et Durmstrang. Lors du bal de Noël, Hermione fit particulièrement sensation en affichant la plus belle robe de la soirée ainsi que l'un des cavaliers les plus enviés du moment : le célèbre joueur de quidditch de classe Internationale, Viktor Krum. Jaloux, Ron finit par lui gâcher la soirée et Hermione eut une nouvelle altercation avec lui au sujet de Krum. Blessée et humiliée, elle fit de son mieux pour lui pardonner jusqu'à ce que la seconde tâche, dans le lac noir, jette un peu plus le rouquin dans l'expectative. Plus tard, elle fit l'objet de diffamation par le biais de Rita Skeeter, cette mégère de la Gazette qui se délectait de ses prétendues frasques "amoureuses" avec Krum et Harry. Elle apprit aussi à son ami de nombreux sortilèges de défense utiles pour les épreuves du tournoi, mais c'est en cédant à sa soif de vengeance, que Hermione découvrit que Skeeter était une animagus non-déclarée. Elle utilisa cette information pour la faire chanter en échange de la cessation de toute attaque infondée. La fin d'année et le tournoi s'achevèrent un drame : l'assassinat de Cédric Diggory.

En cinquième année, Hermione devint préfète de Gryffondor en compagnie de Ronald tandis que Harry fut promu Capitaine de l'équipe de quidditch. Elle fut conviée au quartier-général de l'Ordre du phénix et se fit un sang d'encre lorsque Harry fut convoqué au magenmagot pour répondre d'une prétendue infraction du code international du secret magique et d'atteinte au décret interdisant aux jeunes sorciers de pratiquer la magie en dehors de l'école, y compris devant des moldus. Ce fut elle qui créa l'Armée de Dumbledore (AD) ; une organisation inspirée par l'Ordre du Phénix et qui fut utile lors de la bataille du département des mystères en toute fin d'année scolaire, où Hermione contribua à désarmer deux mangemorts avant d'être grièvement blessée. Dolores Ombrage finit par être remerciée et fut déchargée de toute responsabilité après enquête. L'adolescente joua un rôle majeur dans son éviction et le Ministère finit par réinstaurer Dumbledore dans ses fonctions et reconnaître le retour du seigneur des ténèbres.

En sixième année, l'adolescente fut davantage confrontée aux problèmes liés à l'Amour et au retour du seigneur des ténèbres, bien que sa réputation et celles des autres membres de l'AD impliqués dans la bataille du Ministère prit de l'ampleur. Le chemin de traverse avait perdu de sa superbe tandis que des rumeurs faisant de Drago un mangemort commencèrent à faire son petit bonhomme de chemin dans l'esprit de l'Elu. Cette année marqua les esprits, car la présence de Voldemort se fit ressentir à travers les perturbations qui secouaient le monde magique et moldu. Le professeur Dumbledore montra à Harry les souvenirs concernant Tom Jedusor et l'engagea dans la quête du médaillon de Serpentard, l'un des horcruxes présumés. Le soir-même, Poudlard fut attaqué par des mangemorts. Plusieurs membres de l'AD furent aidé par quelques membres de l'Ordre du phénix, mais la soirée fut entachée par l'assassinat du professeur Dumbledore par Severus Rogue. Consécutivement à l'enterrement, Hermione eut une intuition : elle lança un accio depuis la fenêtre du dortoir des filles de Gryffondor en direction du bureau du Directeur lui permettant de récupérer le seul livre de magie-noire qui expliquait dans le détail ce qu'était un horcruxe, comment en concevoir et les détruire.

Durant les vacances, le trio fit le choix de ne pas retourner à Poudlard. Hermione modifia la mémoire de ses parents et les envoya en Australie sous une fausse identité. Elle conçut un sac sans fond à l'aide d'un sortilège complexe d'extension indétectable où elle rangea tout un tas d'objets utiles à leur mission. Sa planification fut tellement brillante qu'elle surprit fortement Harry et Ron. Puis, l'Ordre décida d'escorter Harry jusqu'au Terrier avant l'arrivée des mangemorts. Ce fut l'épisode des sept Potter, où certains membres (dont Hermione) prirent l'apparence de l'élu afin de le protéger durant le trajet. Au cours du transfert, Hermione était accompagnée de Kingsley Shakelbolt. Elle désarma plusieurs mangemorts avant d'être poursuivi pendant un temps par Voldemort lui-même jusqu'à ce que la chouette de Harry ne trahisse sa véritable identité. Malheureusement, Alastor Maugrey disparut ce soir-là. Puis, lors du mariage de Bill et Fleur en août, le Ministère tomba aux mains des mangemorts, précipitant une attaque sur le Terrier et la fuite du trio qui échappa de peu à une capture dans un café moldu.

De retour au quartier-général de l'Ordre, le trio planifia une infiltration du Ministère et de Gringotts ; deux étapes importantes qui virent Harry, Ron et Hermione sauver une vingtaine de personnes en attente d'être jugée auprès de la Commission des nés-moldus. Lors de ses deux missions, le trio parvint à récupérer le médaillon de Serpentard et la coupe de Poufsouffle, deux des horcruxes appartenant à Voldemort. Nos trois jeunes compagnons passèrent près d'un an en exil, sous une tente, en connaissant les difficultés et les épreuves que nous leur connaissons. L'épée de Gryffondor fut récupérée dans la forêt de Dean, Ron sauva Harry de la noyade en faisant preuve d'un romantisme particulièrement maladroit auprès d'Hermione qui fut en partie folle de rage et séduite par les paroles du rouquin. Ce fut ensuite l'épisode de la capture par les rafleurs et leur emprisonnement au manoir Malefoy, où Hermione fut torturée plus de deux heures au sortilège crucio par Bellatrix Lestrange afin de lui faire avouer l'origine de l'épée retrouver dans son sac et qui était le jeune homme au visage défiguré. La cicatrice qu'elle porte à son avant-bras gauche fut conçue ce soir-là, un épisode qui marqua profondément la jeune femme, y compris dans son combat contre les forces du mal.

Lors de la bataille finale, Hermione aida à retrouver le diadème de Serdaigle, à désarmer Drago Malefoy, à mettre plusieurs mangemorts hors d'état de nuire (dont Fenrir Greyback) avant de détruire la coupe de Poufsouffle dans la chambre des secrets et de mener un duel sans merci contre Bellatrix Lestrange sans démériter, prouvant ainsi ses grandes compétences de dueliste. Lorsque les derniers horcruxes furent détruits et le seigneur des ténèbres anéantis, la jeune femme put laisser libre-court à son Amour pour Ron qui devint ce jour-là son petit-ami.

Après la guerre, Hermione reçut l'Ordre de Merlin première classe pour actes de bravoure et contribution exceptionnelle à l'effort de guerre tout comme Harry et Ronald. Après avoir assisté à l'enterrement de certains de ses ami(e)s et offert son aide pour la reconstruction de Poudlard, elle fut la seule du trio à achever et obtenir ses ASPICS. Puis, elle intégra le Ministère au poste de Directrice du bureau de replacement des elfes de maison où elle contribua à faire passer des lois qui améliorèrent la condition de vie de ces créatures et où elle fit en sorte de poser les jalons pour de futures améliorations des relations avec les centaures et les êtres de l'eau. Il restait tellement à faire à ce niveau. Cependant, le Ministre Shakelbolt fut impressionné par ses talents de juriste et lui proposa un poste haut-placé au sein du département de la Justice où la jeune femme reçut pour mission de réformer les lois du monde magique. Entre-temps, Harry devint Directeur du bureau des Aurors tandis que Ron travailla dans la boutique des jumeaux Weasley sur le chemin de traverse. Un peu plus tard, Harry lui proposa un poste d'Auror dans sa nouvelle organisation ce qui permit au rouquin de réaliser son rêve.

Harry épousa Ginny tandis que Ron fit de même avec Hermione. Ces derniers donnèrent naissance à deux enfants : Rose et Hugo. La première intégra Poudlard dans la maison de Serdaigle et démontra qu'elle tenait particulièrement de sa mère en terme d'intelligence et de beauté non-conventionnelle. Hugo fit son entrée à Gryffondor et fut engagé à sa sortie de Poudlard comme Poursuiveur de l'équipe professionnelle des Canons de Chudley, pour la plus grande fierté de son père. Ron et Hermione coulent depuis des jours heureux en compagnie de leurs enfants et de leur famille, faisant tout leur possible pour ne pas les négliger par rapport à leurs carrières respectives. Vingt-neuf ans après avoir quittée Poudlard, Hermione obtint son visage sur une carte de chocogrenouille (Harry et Ron aussi) avant d'accéder à la fonction de Directrice du département de la Justice magique. Malgré tout, avec les perturbations causées par les épouvantards, l'activité du département des mystères et des Oubliators a augmenté obligeant ainsi une partie des Aurors à remplir des missions destinées à capturer ces créatures nuisibles et à réparer les dégâts...

N.B. de l'auteur : Cette fiche a été en grande partie rédigée pour "Polynectar", un forum mort sur lequel j'incarnais Hermione Granger. Je certifie en être l'auteur.
Ϟ Date de naissance : 19 septembre 1979, à Londres
Ϟ Nationalité : Britannique
Ϟ Statut de sang : Née-moldue
Ϟ Profession/Maison : Directrice du département de la Justice magique (Ministère)
Ϟ Baguette : Bois de vigne, ventricule de dragon, 27,8 cm, rigide
Ϟ Particularités : Possède une grande intelligence, un don pour les raisonnements-déductifs et une grande soif de connaissances. Caractère très affirmé, atteinte d'une légère phobie sociale. Grande capacité de mémorisation.

Pour actes de bravoure et contribution à l'effort de guerre, le Ministère lui a décerné l'Ordre de Merlin, première classe.

Membre du Club de Slug. Membre de l'Ordre du Phénix.

Occlumens et Légilimens.
Physique & Caractère


Ϟ Age : 47 ans (aura 48 ans le 19 septembre 2027)
Ϟ Corpulence : Fine
Ϟ Couleur des yeux : Noisette
Ϟ Couleur des cheveux : Châtain
Ϟ Signes distinctifs ? De longs cheveux châtains ébourifés, difficiles à coiffer. Fine cicatrice courant le long de son sternum jusqu'au bas-ventre (souvenir de la blessure infligée par Dolohov au département des Mystères en 1996). Inscription sur son avant-bras gauche "Mudblood" gravée par Bellatrix Lestrange avec les dents (interrogatoire au Manoir Malefoy durant la guerre). Son patronus est une loutre argentée, symbole de féminité.

Hermione est une femme très attirante lorsqu'elle s'en donne les moyens. Partisane du "moins il y en a, mieux c'est", elle préfère utiliser peu de maquillage et d'accessoires afin de rester la plus naturelle possible. La raison est évidente : l'épouse de Ron préfère être remarquée pour sa personnalité et ses valeurs morales avant son physique. Elle est décrite comme ayant une peau fine et le teint pâle, des yeux couleur noisette, des cheveux longs ébouriffés, châtains foncés, difficiles à coiffer. Il lui arrive de coiffer ses cheveux en queue de cheval, avec une tresse, ou une barrette noire pour retenir quelques mèches vers l'avant.

Elle mesure 1 mètre 68 pour 53 kilos. Ses courbes pourraient être jalousée par les femmes de son âge puisqu'elle a su maintenir sans grand effort de généreuses mensurations : 84-64-82 pour un tour de poitrine de 85C (32C en norme Anglo-saxonne). Niveau vestimentaire, elle porte du 36 (taille M), chausse du 39 cm (6 en norme UK) et revêt du taille 2 (S) en matière de sous-vêtements.

Côté vêtements, son style a évolué avec la nécessité de plaire à Ron et avoir l'air d'une adulte. D'ordinaire, son choix se porte sur des vêtements féminins classiques et discrets, bien qu'il arrive de porter des robes à l'occasion. Elle se montre nettement plus entreprenante dans l'intimité lors d'un petit jeu coquin par exemple. Pour les parfums, Hermione à une préférence pour les senteurs légères et naturelles de fleurs ou de plantes, comme l'essence de rose, le bambou, le tilleul, le jasmin...

Le caractère de Hermione est à l'image de sa baguette magique : le symbole de puissantes émotions s'opposant dans leurs extrêmes - la colère et le bonheur - toutes deux reliées par l'atteinte d'objectifs et la recherche d'équilibre.

Dotée d'une intelligence rare, elle est remarquée par son esprit génial, son caractère strict et autoritaire, sa générosité, son intégrité, son courage, sa sagesse, son côté studieux, sa grande détermination et sa loyauté.

Sa grande curiosité intellectuelle et son acharnement dans les études dissimulent un complexe d'infériorité et une grande peur de l'échec. Souvent rejetée et incomprise, Hermione a cherché à se raccrocher à cela pour se rassurer, combler un vide affectif et donner un sens à son existence. Tel un rat de bibliothèque, elle a toujours considéré qu'il existait dans les livres une solution à tous les problèmes, chose qu'elle apprit à nuancer avec les expériences de la vie.

Bien qu'elle se soit comporter comme un garçon manqué durant de nombreuses années, Hermione n'en demeure pas moins une féministe farouche, une femme capable de séduire par son charme naturel, son caractère ou sa grande force morale. Avec sa réputation d'héroïne et de chef d'orchestre au sein du trio, elle jouit du respect et de l'admiration de ses compatriotes, mais aussi des plus jeunes qui ont émis le souhait de prendre exemple sur elle.

Observatrice, dotée d'un don pour la logique et les raisonnements-déductifs et réputée pour sa patience, Hermione est capable de résoudre des énigmes compliquées, de remarquer des choses qui échappent aux autres. Vive d'esprit et perspicace, elle dispose souvent de plusieurs longueurs d'avance sur les autres lorsqu'il est question de passer à l'action, de répondre aux questions ou de se lancer dans les préparatifs de quelque-chose.

Emprunt d'une grande sagesse, d'un talent de psychologue et d'une grande maturité pour son âge, Hermione partage de nombreuses ressemblances avec d'illustres personnages du monde magique, comme les professeurs Dumbledore et Macgonagall par exemple, qu'elle a toujours voulu prendre pour modèles.

Bien qu'ayant un esprit très terre à terre, un caractère des plus affirmés, Hermione a souvent tendance à croire que la vérité et les solutions se trouvaient dans les livres et n'a jamais rien cru sans une preuve irréfutable. Il lui arrivait aussi de s'angoisser pour un rien, d'avoir des peurs paradoxales comme ce fut le cas avec les résultats de ses examens qui étaient toujours les meilleures de sa promotion et facturés d'avance.

Têtue, ne vous avisez jamais de la contredire sans des arguments imparables, car l'un de ses plus vilains défauts et de croire qu'elle a toujours raison. Bien que cela fut vrai dans la plupart des cas, Hermione n'a jamais apprécié d'avoir tort. Il lui arriva aussi souvent d'avoir le dernier mot. Pourtant, elle sait reconnaître ses torts et admettre son ignorance. Mettons cela sur sa grande honnêteté et sur son humilité. Têtue aussi, disions-nous, car cette femme dispose d'une détermination à toute épreuve puisqu'elle n'a jamais rien abandonné sans une bonne raison et sans déployer des efforts quasiment sur-humains, comme ce fut le cas pour ses études en troisième année ou avec la S.A.L.E., avec toutes ces chaussettes et ces bonnets qu'elle disposa partout dans la salle-commune de Gryffondor en espérant libérer les elfes de l'école.

Très à cheval sur les règlements, son attitude a changé, bien qu'elle n'apprécie pas que l'on y déroge. Cela ne l'a jamais empêché de contourner ou d'enfreindre les règles pour des raisons morales ou éthiques, pour sauver un innocent, rétablir la vérité, lutter contre la tyrannie d'Ombrage ou la dictature du Ministère sous l'ère Voldemort par exemple. Possédant un grand sens de la justice et une vision idéaliste, Hermione dispose d'un énorme coeur, d'un sens de la compassion et de principes moraux qui la pousse à prendre la défense des opprimés, à aider la veuve et l'orphelin, qu'ils fussent humains, non-humains ou simples créatures magiques.

Hyper-sensible, elle ressent souvent les choses avec plus d'intensité - en bien ou en mal - et à une sainte horreur de l'injustice et de la malveillance. Elle n'apprécie d'ailleurs pas tellement de se sentir vulnérable, inférieure aux autres et son caractère s'en ressent puisqu'il lui arrive d'entrer dans des colères déraisonnables ou des raisonnements absurdes. Rancunière et susceptible, ne vous avisez jamais à attiser sa colère, car bien qu'elle ne fut jamais prompt à la vengeance, ses actes peuvent facilement se retourner contre vous. Très souvent, lorsqu'elle se décide à vous botter les fesses, elle ne le fait jamais à moitié. Hermione est aussi celle qui n'oublie jamais rien et qui sait vous attendre au détour d'un chemin pour remettre sur le tapis des choses que vous auriez préférés oublier. Elle est particulièrement redoutable, y compris en duel et dans la majeure partie des matières d'enseignement.

Perfectionniste, stricte et organisée, elle ne laisse jamais les choses au hasard. Tout est minutieusement calculé, étiqueté, rangé, catalogué pour être utilisable à tout instant. Souvenons-nous de sa minutie dans le rangement des livres de son sac en perles, où elle les rangea par catégorie et par ordre alphabétique. Hermione n'est pas une maniaque du rangement et de l'ordre comme pourrait l'être Ombrage, mais elle apprécie que tout soit rangé à sa place et organiser selon son raisonnement psychologique. Sa grande capacité de mémorisation et de concentration, y compris dans les instants les plus délicats, en sont peut-être l'une des explications.

Bien qu'il lui arrive de juger les choses ou les gens de manière absolue et de se montrer un peu antipathique parfois par son manque de tact ou sa psycho-rigidité, Hermione agit toujours dans les intérêts des autres, même si cela doit impliquer une certaine franchise ou une confrontation déplaisante. Harry et Ron en ont souvent fait les frais et admettent tout deux qu'il ne s'agit pas là de l'un de ses plus beaux traits de caractère, surtout parce qu'elle a la fâcheuse tendance à vous percer à jour, à comprendre les "non-dits" et à avoir toujours raison.

En matière d'humour, Hermione est surtout réputée pour son sérieux et son autoritarisme. Avec elle, on ne peut pas plaisanter de tout avec n'importe qui, surtout lorsqu'il est question de choses immatures. Son humour est plutôt pointu, de circonstance, avec un peu de cynisme. Elle en fit la démonstration en rencontrant cet homme vêtu d'un kilt à la 422e coupe du monde de quidditch ou avec Ron en lui faisant remarquer "qu'il possédait le caractère d'une petite cuillère".

Ayant peur du rejet, elle a également peur de la vitesse excessive, comme ce fut le cas dans le magicobus où elle se cacha les yeux à l'aide de ses mains. Hermione n'apprécie pas trop de voler sur un balai ou de monter sur des choses qu'elle ne contrôle pas forcément (un avion, un bateau, un cheval), car ses angoisses remontent au galop pour lui rappeler le danger.

Hermione adore son félin, Pattenrond, à tel point qu'elle s'identifie à lui  (il était solitaire, doté d'une grande intelligence, personne ne voulait de lui). Cela explique les différentes disputes avec Ron qui ne le supportait pas et l'accusait de toutes sortes de choses. Elle ne réagissait pas toujours de manière raisonnée, car elle prenait ces remarques pour des insultes personnelles. Défendre son chat c'était un peu comme défendre ses amis ou sa propre personne.

La jeune femme n'est pas une grande sportive, même si elle dépasse tout le temps Harry et Ron à la course à pied. Elle n'apprécie pas le quidditch, mais s'y intéresse à cause de ses proches. Elle a lu "le quidditch à travers les âges" deux fois et est assez informée pour savoir que les vifs d'or possédaient une emprunte tactile.

Hermione est mauvaise en lancer de cailloux (un truc de mec), mais elle sait très bien atteindre ses cibles avec précision (la fenêtre de Hagrid en 3e année ou Nagini lors de la bataille finale).

Au tennis, elle a tendance à viser "les noix" de ces messieurs sans le faire exprès et à frapper trop fort lorsqu'elle est fâchée. Nous nous dispenserons de faire des commentaires sur les "haaan !" pendant les matchs. Bande de pervers !

De l'auteur elle-même (JKR), Hermione n'a jamais respectée "les règles du jeu" en refusant de sacrifier des parties d'elle-même en devenant une jeune femme. Elle n'a jamais fait en sorte que Ron se sente mieux en prétendant être moins intelligente, forte et cultivée ; elle a toujours préservée son identité et à attendu que Ron l'a rattrape.

Elle attire souvent de grands types barraqués, au caractère plus ou moins affirmé, un peu dans le style de Ronald, Maclaggen ou Krum. Ce sont parfois des gens dotés d'une célébrité ou de relations importantes. Beaucoup sont attirés par son physique, son caractère, sa réputation par le pouvoir qui repose entre ses mains. On la drague rarement, cela dit, car Hermione est plutôt intimidante.

Ayant mûri, elle cherche moins à avoir raison ni à trop afficher l'étendue de ses connaissances comme ce fut le cas par le passé. Elle a aussi appris à mieux gérer ses angoisses, notamment en devant occlumens. La stabilité affective offerte par la famille Weasley et la présence Ronald y contribuent.

Hermione possède un énorme côté maternel. Elle met un point d'honneur à protéger et à s'occuper de ses enfants, de son mari, de sa famille et de ses ami(e)s. L'épouse de Ron se comporte comme une vraie mère-poule à l'image de Molly Weasley et prend souvent la défense de ses enfants lors des mauvaises blagues de son mari, comme ce fut le cas lorsque Rose fut conduite sur la voie neuf trois quart pour la première fois.

Elle apprécie beaucoup le romantisme, les compliments et les marques d'affection, bien que Hermione demeure très secrète à propos de sa vie privée ou pour éviter de trahir ses faiblesses. Elle est tout à fait capable de dissimuler ses émotions et de mentir si cela s'avère absolument nécessaire. Il lui arrive également de parler toute seule à l'occasion et de faire les cents pas.

La quête d'un plus grand pouvoir simplement pour lui-même ne l'intéresse pas, d'autant qu'elle éprouve une grande peur et une énorme répulsion vis-à-vis de la magie-noire, qu'elle traite comme quelque-chose de dégoûtant et d'extrêmement dangereux, bien qu'elle ait toujours tout réussi du premier coup ainsi que des choses d'un niveau supérieur à son niveau d'étude.

En combat, Hermione a appris à foncer tête-baissé bien que cela ne soit pas une chose naturelle chez elle. Le plus souvent, elle préféra évaluer les risques, réfléchir pour trouver des solutions, mais lorsqu'elle se décide à frapper, elle possède des réflexes fulgurants et de grandes compétences en duel qui en fait l'une des sorcières les plus redoutables. Elle donne aussi beaucoup de conseils judicieux.

Notes aux examens

Notes aux BUSEs
Astronomie : O
Botanique : O
DCFM : EE
Histoire de la Magie : O
Métamorphose : O
Potions : O
Sortilèges : O
Option 1 : Etudes des runes : O
Option 2 : Arithmancie : O
Notes aux ASPICs
Astronomie : O
Botanique : O
DCFM : EE
Histoire de la Magie : O
Métamorphose : O
Potions : O
Sortilèges : O
Option 1 : Etudes des runes : O
Option 2 : Arithmancie : O

Votre plus grande peur

« Peur de l'échec et de voir ses proches morts »

Sa peur pour l'échec et la phobie sociale qui en a découlé remonte à son enfance, à l'époque où Hermione suscitait la jalousie, le mépris et l'incompréhension des autres à cause de sa grande intelligence, de sa sagesse et de son étonnante maturité pour son jeune âge. En dépit de l'Amour prodigué par ses parents, il lui fallut attendre son arrivée à Poudlard pour compenser cette carence affective en devenant la meilleure-amie de Harry Potter et de Ronald Weasley.

Devenue une femme mariée et la mère de deux enfants, la peur de perdre ses proches reste omniprésente. C'est pour donner un sens à sa vie, pour combler son désert affectif et se rassurer qu'elle s'est acharnée dans les études. Sa famille a prit une telle importance qu'elle se comporte comme sa belle-mère, comme une vraie mère-poule, sans pour autant négliger sa brillante carrière.

L'origine de cette peur provient d'un examen qui eut lieu à Poudlard où Hermione fut confrontée à un épouvantard. Elle fut retrouvée toute tremblante, victime de peur panique. Elle bafouilla à son professeur que l'épouvantard venait de prendre l'apparence du professeur Macgonagall pour lui annoncer qu'elle venait d'échouer à tous ses examens.

De fait, en dépit de sa capacité d'occlumens, l'épouvantard pourrait prendre la forme morte de l'un de ses proches, notamment Ron, Harry ou ses enfants.
Derrière l'écran

Ϟ Pseudo : 'Mione
Ϟ Age : 26 ans
Ϟ Niveau RP ? Bon
Ϟ Comment as-tu connu le forum ? Un partenariat
(c) CREDIT fiche - Never-Utopia & Daph & Loun-Ao


Dernière édition par Hermione J. Weasley le Jeu 3 Oct - 17:13, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Scorpius H. Malefoy
Je suis membre de la police d'intervention


Rappeltout
Niveau Riddikulus: 2
Epouvantards vaincus : 0
Peur: Celle de son père
MessageSujet: Re: Hermione Jean Weasley - Miss je-sais-tout [Terminé]   Dim 29 Sep - 12:53

Bienvenue Hermione, c'est un grand plaisir de te voir parmi nous ! Ouais, chuis un Malefoy et je dis ça, et alors XD
Bon courage pour la rédaction de ta fiche, et saches que si tu as le moindre problème ou la moindre question, tu n'as pas à hésiter, nous sommes là pour cela !
Au plaisir de te lire et à bientôt !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lisa Bennet
Je suis un(e) moldu(e)

Emploi/Maison : Sans emploi

Rappeltout
Niveau Riddikulus: 0
Epouvantards vaincus : 0
Peur: Agoraphobie
MessageSujet: Re: Hermione Jean Weasley - Miss je-sais-tout [Terminé]   Lun 30 Sep - 12:47

J'ai été passionnée par la lecture de ton histoire (du moins le début), j'adore !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hermione J. Weasley
Je suis un(e) employé(e) du Ministère

Emploi/Maison : Directrice du département de la Justice magique

Rappeltout
Niveau Riddikulus: 2
Epouvantards vaincus : 0
Peur: de l'échec et de voir ses proches mourir sous ses yeux
MessageSujet: Re: Hermione Jean Weasley - Miss je-sais-tout [Terminé]   Jeu 3 Oct - 17:12

Merci beaucoup pour votre accueil et vos compliments ! I love you 

J'aurai besoin d'aide pour le gif central, s'il vous plaît, mais sinon ma fiche est terminée. :superman 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ezra Fitzgerald
Je suis un(e) Langue-de-plomb

Emploi/Maison : Langue-de-plomb

Rappeltout
Niveau Riddikulus: 2
Epouvantards vaincus : 0
Peur: La peur elle-même
MessageSujet: Re: Hermione Jean Weasley - Miss je-sais-tout [Terminé]   Ven 4 Oct - 11:56

Je t'ai ajouté un gif, j'espère qu'il te plaira. Sinon ta fiche est parfaite, je te valide Smile

_________________
#99ccff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hermione Jean Weasley - Miss je-sais-tout [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hermione Jean Weasley - Miss je-sais-tout [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hermione Jean Granger - Miss je-sais-tout [Achevée le 04/03/2014]
» Hermione Granger aka Miss je sais tout.
» Près à supporter une miss-je-sais-tout Junior ? [Mable I. Weiss]
» Maintenant que tu sais tout de moi, dis moi tout de toi | Hayden [Done.]
» un lien avec Miss Je sais tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nightmare :: Grimoires :: Carte d'identité magique :: Fiches validées-